image_clinique_juridique

La Cour pénale internationale marque l'ouverture officielle de l'année judiciaire 2019

image_CPI

Le 18 janvier 2019, la Cour pénale internationale (« CPI » ou « la Cour ») a marqué l'ouverture de son année judiciaire par la tenue d'une Session Spéciale au siège de la Cour à La Haye, Pays-Bas. L'évènement a réuni des hauts magistrats de juridictions nationales ainsi que de tribunaux régionaux ou internationaux et des membres du corps diplomatique, de la société civile et d'organisations internationales.

Dans ses remarques liminaires, le Président de la Cour, le juge Chile Eboe-Osuji,  a évoqué la question de la responsabilisation en tant que mandat fondamental de la Cour. «La 'responsabilité' signifie avant tout l'assurance que personne n'est au-dessus de la loi. La responsabilisation exige que tout le monde - peu importe son rang - répondre aux allégations raisonnablement fondées d'actes répréhensibles portées à son encontre. Et ceci implique la tenue d'un procès équitable et transparent », a déclaré le Président Eboe-Osuji, soulignant le rôle important que les différentes parties-prenantes de la salle d'audience, à savoir le Procureur, les Conseils de la défense, les victimes et les juges, ont dans l'exercice de la responsabilité. Il a également observé que le Statut de Rome n'exige pas qu'un résultat particulier soit atteint à la fin du processus, ajoutant qu'il est inexact de penser que le Procureur ou le Conseil de la défense ont réussi ou échoué si un résultat particulier n'était pas atteint.

Source: Cour Pénale Internationale

Me Jonas

Follow the author on         or visit   Personal Blog