image_clinique_juridique

COMMUNIQUE DE PRESSE N°003/JUST/2019

image_contentieux_électoral

JUSTICIA ASBL salue l’ouverture des auditions à l’encontre des députés provinciaux et des candidats sénateurs par les parquets généraux en RDC

RDC, Lubumbashi, 23 Mars 2019, JUSTICIA Asbl, une organisation de promotion et de protection des droits humains basée en République Démocratique du Congo, exprime sa satisfaction au sujet de l’ouverture des auditions par les parquets généraux contre les députés provinciaux et candidats sénateurs pour suspicion de corruption lors des élections sénatoriales tenues en date du 15 Mars 2019 dans plusieurs provinces de la République Démocratique du Congo.

En effet, plusieurs cris d’alarme avaient été lancés par différentes personnalités sur les cas de corruptions au regard des élections sénatoriales et gouverneurs des provinces que la CENI comptait organiser. Le Procureur général près la Cour de Cassation avait d’ailleurs en date du 09 Mars 2019, dans sa lettre N°1624/D.0232265/PGCCAS/SEC/2019, sollicité du président de la commission électorale indépendante, le report desdites élections pour lui permettre d’avoir des éléments probants en lien avec les allégations de corruption dans le chef de certains sénateurs et gouverneurs. Fort malheureusement la CENI a fait fi de cette demande en organisant les élections sénatoriales qui ont été suivies des contestations de toutes parts.

C’est à l’issu de la réunion inter institutionnelle présidée 18 mars 2019 par le chef, qu’il a été décidé la suspension de l’installation des sénateurs au regard des suspicions de corruption dans le chef des députés provinciaux et candidats sénateurs que finalement le Parquet Général près la Cour de Cassation a annoncé le début des auditions contre les présumés coupables.

JUSTICIA note que ces auditions pourraient être suivies des poursuites judiciaires contre les auteurs présumés parmi les candidats sénateurs élus et proclamé à titre provisoire par la commission électorale indépendante ainsi que les députés provinciaux.

Cependant, JUSTICIA Asbl met en garde les hauts magistrats qui pourraient être tentés de recevoir des pots de vin de la part des personnes auditionnées, et les exhorte à plus d’impartialité dans l’instruction de tous les dossiers où ils seront impliqués.

Les inquiétudes de JUSTICIA Asbl sont d’autant plus fondées que dans un passé très ressent, il a été fait des allégations de « remise des cadeaux » par certains candidats gouverneurs des provinces aux magistrats des parquets près les cours d’appel lors des contentieux électoraux à la suite de la publication par la CENI de la liste provisoire des candidats gouverneurs spécialement dans les provinces du Haut Katanga et du Lualaba.

JUSTICIA Asbl interpelle donc les magistrats instructeurs à rester vigilants, refuser tout offre d’avantages indus et de se ranger réellement dans la lutte contre la corruption

Télécharger

Me Jonas

Follow the author on         or visit   Personal Blog