image_clinique_juridique

Communiqué de presse N°012/JUST/2019

revolver

Le gouvernement congolais devrait prendre des mesures fortes pour mettre fin à l’insécurité à Lubumbashi

RDC, Lubumbashi le 06/12/2019, JUSTICIA Asbl, une organisation de promotion et de protection de droits de l’Homme et du droit humanitaire et de développement est vivement préoccupée par la recrudescence de l’insécurité dans la ville de Lubumbashi.
En effet, le dernier cas d’insécurité en date est celui survenu ce vendredi 06/12/2019 entre 8h30 et 9 h00 du matin dans le quartier Makomeno au croisement des avenues des Usines et Radium où un cambiste de son vrai nom, TSHIPANGA MWANA mais connu sous le sobriquet de TSHIMBULU Change, a été victime d’une attaque à l’arme à feu de la part des personnes non autrement identifiées, les uns à bord de deux véhicules, de marque Carina et les deux autres sur une moto. Elles ont tiré à balle réelle sur lui, après avoir emporté quelques biens dans son véhicule. L’infortuné serait interné dans un hôpital de la place pour des soins intensifs. Mais en plus des sources non vérifiées indiquent que la police aurait poursuivi ces malfrats dont 4 parmi eux seraient aux arrêts et des sacs d’argent récupérés.

JUSTICIA Asbl note qu’il ne se passe plus un seul jour sans que l’on signale un cas de cambriolage par ci, un assassinat par là ou un acte de viol par là encore. A titre d’illustration il convient de citer les cas que voici :
- Des sources renseignent que ce même vendredi 06/12/2019 vers 14h00 sur l’avenue Kilelabalanda coin De la révolution, un mini-bus dans laquelle se trouvaient quelques personnes qui criaient au secours, a pris une destination inconnue, ce qui laisse croire que les personnes à l’intérieur ont été enlevées probablement par des gens armés.
- Le 02/12/2019 dans la commune de Kampemba quartier Bongonga, 3 maisons ont été cambriolées par des personnes non autrement identifiées et ont emporté plusieurs biens matériels après avoir assassiné un homme âgé de 36 ans.
- Le 05/12/2019 au coin des avenues Kapenda et Laurent Désiré Kabila dans la ville de Lubumbashi vers 18h00, un cambiste a été victime d’une attaque de la part des personnes inconnues qui ont emporté une importante somme d’argent ;
- Le 06/12/2019 autour de 01 h 30, des bandits à mains armées ont attaqué 8 maisons sur l’avenue Kalongwe dans la commune de la Katuba, ville de Lubumbashi, où plusieurs biens de valeur ont été emportés.

Ces attaques, nocturnes comme diurnes devraient interpeller les gestionnaires de la sécurité de la province du Haut-Katanga. Et par faute de ne pas prendre des mesures appropriées pour éradiquer cette insécurité, il y a lieu de croire que les gestionnaires de la sécurité de la province seraient incapables d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens.

JUSTICIA Asbl exhorte les services de sécurité de tout mettre en oeuvre pour améliorer la confiance entre eux et la population en vue de dénoncer toute personne suspecte.
Ainsi pour remédier à cette situation, JUSTICIA Asbl recommande :

Au Président de la République :

  • D’accélérer la mise en oeuvre des mesures de permutation des agents et responsables des services de sécurité, annoncées lors de la réunion du conseil de sécurité tenue à Lubumbashi en date du 13/04/2019

Au Gouverneur de la province du Haut-Katanga :

  • D’organiser de toute urgence des journées de réflexion sur la sécurité dans la province du Haut-Katanga qui impliqueraient les services chargés de la gestion de la sécurité, les organisations de la société civile ainsi que l’Université de Lubumbashi en vue de concourir à la restauration de la sécurité et de la paix sur toute l’étendue de la province ;
  • De faire le suivi, à travers ses services spécialisés, concernant le sort réservé aux personnes qui lui sont souvent présentées comme bandits à mains armées et dont les médias en font large échos.

Au Président de la Cour Militaire du Katanga

  • D’ordonner la tenue des audiences foraines sur les places publiques des cas liés à l’insécurité dans la ville de Lubumbashi pour d’une part redonner la confiance entre les services de sécurité et la population et d’autres parts réparer les préjudices subis par les victimes.

Télécharger le communiqué

Me Jonas

Follow the author on         or visit   Personal Blog